D-klik Interactiv

Renseignements

03 84 28 39 42
contact@theatredupilier.com

ACCÈS PROFESSIONNELS

actualité

Concerto pour deux clowns

De Moa Caprez et Igor Sellem

Les rois vagabonds
Partenariat CIE Casci 3 Chênes et centre socioculturel la haute Savoureuse
Le spectacle a reçu le Prix du Public Avignon Off 2013

JEUDI 19 DECEMBRE
20h30
Espace la Savoureuse
7 rue des casernes
Giromagny

Attention les autres séances affichent complet

Réservations
03.84.28.39.42
contact@theatredupilier.com

Je réserve en ligne

Au programme : Vivaldi, Strauss, Bach...Mais les musiciens sont des clowns.

Les Rois Vagabonds, clowns traditionnels ou nouveaux clowns ? Avant tout, «poètes en action» selon la belle formule d’Henry Miller. Ils nous mettent des ailes pour parcourir avec eux un bout de notre chemin d’humanité car les clowns ne jouent pas la comédie.
S’ils ont un nez rouge ou un masque blanc et des habits extravagants, c’est pour mieux se mettre à nu. Mime, acrobaties, musique, quelques mots à peine. Les Rois Vagabonds parlent un langage universel. Qu’on soit vieux philosophe ou petit enfant, on est surpris, on s’émerveille, on rit, on est ému.

Presse
« Ce concerto pour deux clowns que tout oppose fusionne grâce à une partition musicale et corporelle de haute volée. Un enchantement à découvrir ! » 
France TV

J'ai trop peur

De David Lescot

Compagnie Kairos
Théâtre jeune public à partir de 7 ans
Le texte de la pièce est publié aux Editions Actes sud-papiers,
coll. «Heyoka jeunesse»

MERCREDI 08 JANVIER
15h

Espace la Savoureuse
7 rue des casernes
Giromagny

Réservations
03.84.28.39.42
contact@theatredupilier.com

Je réserve en ligne

J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur. L’horreur absolue. Alors je suis mal, très mal même, et j’ai peur, trop peur.

On a beau passer l’été comme chaque année à Quiberon, à la mer, la mer qui est froide et pleine de vagues, cette fois pour moi les vacances c’est l’enfer. Je reste sur la plage comme un vieux gars, je vais pas dans l’eau, je garde mon t-shirt.  Alors, ma mère a eu une idée. Elle m’a organisé un rendez-vous avec Francis, un gars de quatorze ans qui passe aussi ses vacances dans le coin. Histoire de me détendre. Je peux lui poser toutes les questions que je veux, il me décrit le truc. Et là je m’aperçois que je m’étais bien trompé sur la sixième: selon Francis, la sixième c’est pire, infiniment pire que ce que je croyais.

Presse
«Le texte et la mise en scène de David Lescot pétillent d’intelligence et d’humour. On aime beaucoup»
Françoise Sabatier-Morel Télérama Sortir