D-klik Interactiv

Renseignements

03 84 28 39 42
contact@theatredupilier.com

ACCÈS PROFESSIONNELS

spectacles

SWING Museum

De Héla Fattoumi et Éric Lamoureux

VIADANSE CCNBFC Belfort
Librement inspiré de Jean Hans Arp
En partenariat avec le festival Conte et Compagnies
à partir de 5 ans
© Laurent Philippe

Danse / Arts plastiques / Jeune public


Vendredi 5 octobre

20h30
Espace la Savoureuse
7 rue des casernes
GIROMAGNY

Réservations
03.84.28.39.42
contact@theatredupilier.com

Je réserve en ligne

        
 
Chorégraphie Héla Fattoumi / Éric Lamoureux
Scénographie et images Stéphane Pauvret
Création lumière Jimmy Boury
Création costumes Gwendoline Bouget
Création musicale Éric Lamoureux
Interprétation Jim Couturier

Production Viadanse ccnbfc Belfort
Coproducteur MA scène nationale - Pays de Montbéliard


www.viadanse.com

SWING Museum ou l’histoire dansée d’un surprenant musée aux oeuvres bien vivantes...

Seul dans une salle d’exposition déserte, un gardien de musée pique du nez et s’endort. Entouré de quatre sculptures aux formes organiques, il plonge au coeur d’un rêve étrange. Un songe fabuleux au cours duquel il se transforme en une de ces statues intrigantes.

Qui, enfant, n’a jamais rêvé en sillonnant les allées d’un musée de voir subitement les oeuvres d’art prendre vie ? Au carrefour de la danse contemporaine, de l’art dadaïste, de l’art des marionnettes et de l’imagerie vidéo, cette oeuvre jeune public est un éloge à la diversité, un conte féerique au
décor mouvant au cours duquel, comme par magie, des sculptures inspirées de l’artiste Hans Arp s’animent et entrent dans la danse...

Bienvenue dans un musée empreint de merveilleux, transformé au gré d’images vidéo projetées en trois dimensions en un espace onirique où tout prend vie et s’anime.


Presse

La métamorphose du gardien en danseur à la découverte de ces entités engage le corps dans un joli dialogue : toucher, pousser, imiter, défier, caresser, séduire, affronter… La danse naît de l’expérimentation de ces registres et de l’espace qui se dilate et se réfracte en fonction des réactions de la matière. C’est drôle, vivant, habité !
Nathalie Yokel - Journal La Terrasse

Partager sur Facebook Partager sur Twitter