D-klik Interactiv

Renseignements

03 84 28 39 42
contact@theatredupilier.com

ACCÈS PROFESSIONNELS

spectacles

Traversée

D'Estelle Savasta

A voir en famille dès 7 ans
Création 2016 du Théâtre du Pilier présentée en partenariat avec Le Granit, scène nationale-Belfort

Théâtre jeune public / vidéo

Spectacle bilingue langue des signes française et français
Réservations Le Granit
03.84.58.67.67 - reservation@legranit.org

Lundi 14 novembre
20h00
Coopérative - Belfort


Mardi 15 novembre
19h00
Coopérative - Belfort


Mercredi 16 novembre
20h00
Coopérative - Belfort


Réservations
03.84.28.67.67
reservation@legranit.com


Mise en scène Marc Toupence
Assistante à la mise en scène
Géraldine Berger
Scénographie Marion Rivolier
Vidéo Antonin Bouvret
Création lumières Mathieu Desbarats
Création costumes Carole Birling
Interprétation Chantal Liennel et Ludmila Ruoso

Production Théâtre du Pilier
Coproduction Créa Kingersheim– Momix. Le Granit, scène nationale-Belfort
Soutiens et Résidences :
Créa Kingersheim–Momix,
Scène numérique MA scène nationale-pays de Montbéliard, Théâtre Gaston Bernard de Châtillon-sur-Seine et I.V.T (International Visual Théâtre).

www.theatredupilier.com


Depuis sa naissance, Nour vit avec Youmna.
Youmna est belle, douce et sourde aussi. L’une parle avec des mots et l’autre avec des signes. Et elles se comprennent toujours. Nour vit la peur au ventre, la peur de devoir quitter Youmna qui devra la laisser partir le jour venu, elle a promis.  Ce jour est arrivé, Nour s’en va rejoindre sa véritable mère, partie il y a bien longtemps pour construire un ailleurs meilleur, dans un pays où les filles ont le droit d’aller à l’école et d’avoir un métier. Guidée par des passeurs, comme tant d’hommes, de femmes et d’enfants aujourd’hui qui cherchent une vie plus sûre et plus humaine, une traversée difficile et périlleuse l’attend.
Au fil du voyage, le spectacle traverse les questions d’émigration, de transmission, de filiation et d’émancipation avec poésie et pudeur. 

«L’histoire de Nour tient du conte initiatique plus que de l’épopée ou de la chronique réaliste. Son voyage est dangereux mais rien de grave ne lui arrive. Elle est accueillie, elle apprend la langue du pays, un métier. Mais c’est surtout l’histoire de l’arrachement à la maison, à l’enfance vers l’inconnu terrifiant et incompréhensible des frontières.
C’est une histoire de danger affronté et vaincu, une histoire de courage.» Marc Toupence

Sur scène, les aquarelles de Marion Rivolier, scénographe et peintre, viendront ponctuer le récit avec des fragments de souvenirs comme un souffle d’évasion.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter