10 Mai 2022

Apéro-philo n°7 : Mémoire et identité féminine

Apéro-philo
En écho au spectacle Un enterrement de vie jeune fille. Thème : La pensée féminine est-elle la grande oubliée de l’histoire des idées ? Existe-t-il aujourd’hui une pensée féminine en dehors du féminisme ?
Entrée gratuite
Animé par Laurent Desplancques
A partir d’un thème choisi en lien avec certains spectacles, la discussion s’engage autour d’un verre de vin, et, en toute convivialité, la philosophie « à hauteur d’homme » vient pimenter ou adoucir nos échanges... Cet exercice d’intelligence collective vous tente ? Les apéros-philo du Pilier vous attendent !
10 Mai 2022 - 18:30 - Espace la Savoureuse - 7 rue des casernes - Giromagny
Partagez
Apéro-philo n°7 : Mémoire et identité féminine
En écho au spectacle Un enterrement de vie jeune fille. Thème : La pensée féminine est-elle la grande oubliée de l’histoire des idées ? Existe-t-il aujourd’hui une pensée féminine en dehors du féminisme ?

1) Seule au programme de philosophie de Terminale, Hannah Arendt doit faire face à une cinquantaine de penseurs masculins ! Tout est dit ? Non ! Pourquoi Diotime qui aurait tout enseigné à Socrate est-elle inconnue de l’histoire des idées ? Et Hippatie d’Alexandrie, mathématicienne et philosophe de génie du IV ème siècle ? Et Mary Wollestonecraft ? Et Lou-Andréas Salomé ? Et toutes les autres ? Il est temps de rendre de nouveau étincelantes ces étoiles de l’esprit !

2) Sciences, arts, littérature, politique ou encore philosophie, la pensée féminine est partout par sa puissance mais insuffisamment présente par sa notoriété. Pourquoi ? Parce qu’il est délicat de définir une pensée féminine en dehors des féminismes ? Oxymore pour Schopenhauer, la pensée féminine est mise en Lumières par David Hume ou Descartes. Et Nietzsche ? Était-il misogyne ou philogyne ?

3) Nous ne pourrons pas faire l’économie d’une autre question liée généralement à tout un ensemble de préjugés : le cerveau a-t-il un sexe ? Mais aussi, est-ce que le « penser femme » signifie des pensées de femmes, par des femmes, pour les femmes (pour des femmes ?) ou avec les femmes ?

Afin de terminer la saison en beauté, plutôt qu’une « boisson d’homme » (voir Les Tontons Flingueurs) nous dégusterons, si cela a un sens, un vin féminin…


 


N’oubliez pas de vous inscrire à la collation participative avant le 10 mai avec le lien suivant
https://forms.gle/mbNFXFHPzAo9MbWx9