D-klik Interactiv

Renseignements

03 84 28 39 42
contact@theatredupilier.com

ACCÈS PROFESSIONNELS

spectacles

Oncle Vania

De Anton Tchekhov

Cie Oc&Co

Création Théâtre

DIMANCHE 24 NOVEMBRE
17h

Espace la Savoureuse
7 rue des casernes
Giromagny

Réservations
03.84.28.39.42
contact@theatredupilier.com

Je réserve en ligne

Adaptation française Olivier Chapelet / Mise en scène Olivier Chapelet / Scénographie Emmanuelle Bischoff / Costumes Elsa Poulie / Lumière Stéphane Wolffer / Musique et paysage sonore Olivier Fuchs / Régies générale et son Olivier Songy / Administration Vinca Schiffmann / Communication – Diffusion Margaux Ehret / Interprétation - Oncle Vania  Fabien Joubert - Elena Serebriakov  Anne-Laure Hagenmuller Mickhaïl Astrov  Yann Siptrott - Alexandre Serebriakov François Small - Sonia Serebriakov Coline Chapelet - Marina Timoeievna Françoise Lervy - Ilia Tieleguine  Bruno Journée
www.ocandco.fr

Production OC&CO / Coproduction TAPS-Théâtre Actuel et Public de Strasbourg / Avec le soutien (en cours) de la DRAC Grand Est, la Région Grand Est, le Département du Bas-Rhin et la Spedidam. La compagnie OC&CO est soutenue dans ses créations par la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est, Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil Régional du Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin et la Spédidam.

Sérébriakov, professeur retraité et malade, revient habiter la propriété de sa première femme, accompagné de sa nouvelle épouse. Cette arrivée provoque un désordre général dans la vie routinière du domaine et de ses habitants. Alors quand le professeur annonce son intention de vendre la propriété, tout explose…

Pièce majeure d’Anton Tchekhov, Oncle Vania parle de la recherche du bonheur. La pièce semble bâtie comme une tragédie classique : Vania et Astrov aiment Elena qui n’aime personne.  Sonia aime Astrov qui aime Elena. Tous les personnages sont donc enfermés dans une impasse. Mais l’habileté de Tchekhov évite la tragédie, qui avortera avec le meurtre manqué, comme la comédie bourgeoise (mari/femme/amant). La pièce échappe aux définitions et nous donne à voir une humanité bouleversante et perdue.

« Nous vivons tous plus ou moins les mêmes histoires.Nous sommes tous plus ou moins sensibles aux mêmes évocations. Nous nous réunissons tous plus ou moins autour des mêmes émotions.L’amour, la mort, le temps qui passe, l’espoir d’un avenir meilleur, les mots que l’on n’ose pas dire... »
Olivier Chapelet

Partager sur Facebook Partager sur Twitter