D-klik Interactiv

Renseignements

03 84 28 39 42
contact@theatredupilier.com

ACCÈS PROFESSIONNELS

Le mot du président / édito

Le mot du président


Théâtre / Partage

Du désir de se faire plaisir, pour découvrir, pour grandir...
Une nouvelle saison, de rencontres, de découvertes et de partage, avec toujours cette exigence de mieux appréhender, tenter de comprendre le monde qui nous entoure.

Vivre cette année théâtrale de manière «savoureuse». Se sentir spectateurs «contemplateurs» du beau en tant qu’ êtres libres dans un souci d’engagement individuel, collectif et de détermination.

Avoir le souci de soi non pas par individualisme mais surtout pour aller à la rencontre de nos imaginaires et les faire partager, en quelque sorte, dans un souci d’harmonie.

Je vous souhaite de vivre pleinement ces moments essentiels de «CULTURE PARTAGEE».

Je terminerai par un hommage à un grand Monsieur qui a oeuvré inlassablement à faire vivre la culture pour tous et partout de manière exigeante.
Jacques Ralite vous envoie ce message :
«La culture n’est rien d’autre que le nous extensible à l’infini des Humains et c’est cela qui aujourd’hui se trouve en danger et requiert notre mobilisation.»

Jacques Meister
Président

Édito

«Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi
Parfois, on les regarde telles qu’elles pourraient être
En se disant pourquoi pas.»
Gaëtan Roussel

L’Utopie, mot inventé par l’écrivain anglais Thomas More, et qui signifie «en aucun lieu» est une représentation d’une société idéale, sans défaut, contrairement à la réalité.

Il n’y a donc pas d’utopie qui ne naisse d’une question, d’une insatisfaction, d’une révolte. On ne commence à concevoir ce qui n’existe « en aucun lieu » que lorsque le monde réel ne nous satisfait pas. Alors parfois, oui, on s’imagine fuir le réel, on s’imagine en vacance permanente. Une plage, un soleil, une brise légère... et quoi. C’est un caprice,  un rêve d’absence, une idée abstraite même si elle nous fait du bien.
L’Utopie serait plutôt une mise en question de notre réalité, pas toujours un but irréaliste mais bien une discussion avec nos colères, nos révoltes. Une fiction qui interroge nos aspirations et qui mesure l’écart entre ce que nous vivons et ce que nous voudrions vivre.
Rien de mieux qu’un théâtre pour accueillir l’Utopie, ce lieu qui peut être tous les lieux. Que ce soit à Giromagny, à Belfort ou dans les villages, le Théâtre du Pilier poursuit sa recherche d’un art inventif ouvert à tous, une belle utopie à faire vivre et à partager.

Cette saison vous pourrez découvrir des univers surréalistes, des espoirs adolescents mais aussi parfois des frottements avec le réel ou des projections d’un avenir possible, souhaitable ou non. Au détour d’une histoire, nous  partagerons  les errements de certains personnages désemparés face au monde actuel. Parfois nous voyagerons dans leurs rêves, dans des imaginaires surprenants nous retrouvant plongés en pleine science-fiction. Souvent drôles, quelquefois poignants, les spectacles évoquent une époque complexe et troublée mais dans laquelle l’humour et l’inventivité sont nos meilleurs alliés.

Un atelier théâtre et deux nouveaux ateliers artistiques, vous sont proposés cette saison : un atelier slam au Théâtre Louis Jouvet à Belfort et un atelier impro à l’espace la Savoureuse à Giromagny. Si vous avez toujours rêvé de découvrir le tango argentin, un atelier découverte vous sera proposé au mois d’avril. Et bien sûr, comme la saison dernière, nous prolongerons le plaisir de certains spectacles lors des apéros-philo en nous emparant des thèmes que nous proposent les artistes pour échanger de façon ouverte et conviviale.
Je vous souhaite une très belle saison.

Marc Toupence
Directeur